Photographier des portraits : les bases indispensables

Photographier des portraits : les bases indispensables

Le portrait est une forme d’art visuel qui nous permet de décrire l’apparence d’une ou plusieurs personnes, mais pour être réussi, un bon portrait doit donner quelque chose de plus qu’une ressemblance avec une photo de la personne représentée.

Un bon portrait doit suggérer ou décrire le caractère, les aspirations, la personnalité telle que le photographe la perçoit.
Donc, avant même que vous ne déclenchiez il est préférable de voir le modèle non plus avec ses deux yeux mais avec son cœur.

Pour la réussite d’une bonne image, vous devez faire attention à certaines choses :
-L ‘expression (expressions naturelles, sourires, pensives,…)
-Les détails (coiffure, forme des composantes du visages, marques du temps ou traits…)
-L ‘éclairage
-La composition

Il existe essentiellement deux types d’image :
Le portrait instantané
Le portrait posé

Le portrait instantané saisit instantanément le moment de la prise de vue au naturel, en volant le temps et l’expression du sujet à ce moment précis, sans réflexion préalable. C’est de l’instinct et de l’anticipation qui feront de ce type de portrait une réussite.

Le portrait posé, lui, est plus réfléchi. Généralement le photographe le visualise dans sa tête avant de shooter. Il s’st alors assuré que chaque détail est à sa place et est conforme à l’image qu’il souhaite obtenir.
Pour être réussi, le modèle doit être à l’aise en face de l’appareil, et chaque détail doit avoir été soigneusement répertorié, vérifié et remis en conformité avec le message (l’image) que l’on souhaite construire.

Du point de vue technique, nous avons besoin de :
– un objectif de moyenne focale (50 à 100 mm) afin d’éviter les déformations du visage,
– un trépied, si nous prenons quelques photos avec un temps d’exposition à de faibles vitesses ou sans flash
– des réflecteurs et flashs si nous voulons apporter quelque chose de plus que la lumière ambiante ou si nous sommes en studio (dans ce dernier cas, cela permet de maîtriser le rendu de la lumière).
– des accessoires permettant la diffusion de la lumière (rideaux, boites à lumière,…) pour atténuer les contrastes, les rides et les autres éventuels défauts de peau du modèle.

Sur l’appareil, il faut choisir un couple vitesse / diaphragme qui permette de rendre un fond flou (sauf pour le studio puisque le fond est uni et que la lumière est réglable).
Pour une très faible profondeur de champ, choisissez une faible ouverture F/ 2.8 à F/ 5,6.
A noter que plus la focale est longue (80 à 100 mm) plus la profondeur de champ se réduira rapidement.
Notez aussi que la majorité des capteurs d’appareils non professionnels (APS-C ou compacts) induisent une très grande profondeur de champ.
Un compact à F/ 2.8 donnera à peu près la même profondeur de champ qu’un reflex à F/ 5,6 pour la même focale.

ASTUCE IMPORTANTE : rappelez-vous que la mise au point doit toujours être effectuée sur les yeux du modèle et non sur son nez 😉

AUTRE ASTUCE : dans un gros plan sur le visage, la règle des tiers s’applique. Cela signifie que les yeux doivent se situer approximativement sur le tiers haut de l’image.
Parfois, en fonction du format de votre appareil, la tête n’entre pas totalement en respectant cette règle ce n’est pas grave ! Si vous coupez le haut de la tête un peu, le sujet donne l’impression
à interagir davantage avec la le spectateur de la photo…

La pose :
En ce qui concerne la pose, elle aussi communique ce que nous voulons exprimer du sujet :
La pose frontale s’adresse directement au spectateur, tant dis que le profil donne au spectateur une impression de distance.
Une pose de trois-quarts, elle, adoucit les traits du visage

La direction du regard est également importante :
Un regard direct vers l’objectif donnera un sentiment de communication directe avec le modèle. C’est également l’évocation de la franchise et de la force de caractère.
Un regard vers le bas donne un «sentiment de méfiance, de curiosité, d’introspection ou de peur. C’est une pose qui suggère la pensée. Vers le haut c’est plutôt la résignation ou l’étonnement.

Une façon classique d’obtenir des images agréables est de positionner le modèle « en spirale » : pas exemple le visage est de profil, le buse de ¾, et les jambes sont droites.

La position des mains est aussi un élément déterminant du message que vous voulez passer. Vous devez toujours vérifier leur positionnement et vous assurer qu’elles sont bien placée.
Par exemple, les mettre de profil est une manière d’influencer la position globale du modèle et lui donne une posture plus sereine sans pour autant être statique. Posées à plat, c’est plutôt le côté « sage » ou raisonnable qui sera mis en avant.

Durant votre séance photo, faites bouger votre modèle pour corriger les défauts ou imperfections à masquer.

VISAGE TROP LARGE : tourner le visage ou l’angle de prise de vue de 3/4, relever légèrement l’angle de prise de vue.

VISAGE MAIGRE OU ANGULEUX : prendre le visage de manière frontale et abaisser un peu l’angle de prise de vue.

NEZ TRES PRESENT OU AQUILIN : faites une prise de vue frontale en abaissant légèrement votre angle de prise de vue puis demander au modèle de soulever légèrement son menton.

NEZ LARGE OU ECRASE : Tourner le visage (ou l’angle de prise de vue) de 3/4. Utilisez une lumière latérale positionnée plus haut que d’habitude.

OREILLES DECOLLEES : Tourner le visage (ou l’angle de prise de vue) de ¾, et avec la lumière tenter de masquer l’oreille dans l’ombre. Evitez les contre-jours et les lumières d’effet dans les cheveux ou derrière le crane.

RIDES : Utilisez des sources de lumière frontales, douces et diffusantes (voilage, Boite à lumière placée très près du visage). Utilisez un fond blanc ou très clair. Evitez les ombres sur le visage et les lumières rasantes.

ACNE ou boutons : Comme pour les rides utilisez des sources de lumière frontales, douces et diffusantes. Utilisez un fond blanc ou très clair. Evitez les ombres sur le visage et les lumières rasantes.

MENTON PROEMINENT : Prise de vue frontale, lumière principale provenant de plus bas que le visage.

MENTON FUYANT : Prise de vue frontale, lumière principale provenant de plus haut que le visage.

LUNETTES : abaisser le menton du modèle, tourner le visage légèrement afin d’éviter les reflets. Placer la lumière latéralement.

YEUX EXORBITES : visage et regard vers le bas. Relevez votre angle de prise de vue.

YEUX ENCAISSES : utilisez une lumière frontale. Evitez les lumières rasantes ou latérales.

CALVITIE : Abaissez votre angle de prise de vue et évitez les lumières du haut vers le bas.

Quelques autres principes à retenir :
Le fond et les vêtements : Les vêtements ne doivent pas jurer avec le fond. Ils ne doivent pas non plus présenter un contraste trop important avec celui-ci. Cela permet de ne pas donner trop d’importance aux habits pour laisser le spectateur se concentrer sur le visage.

Normalement, le fond et les habits doivent être en accord. On distingue deux catégories :
Les images High Key : lumière douce, habits et fonds clairs (donne une impression de délicatesse).

Les images Low Key : lumière un peu plus vive et latérale. Vêtement et fond sombres. Permet de mettre en valeur les traits et le caractère du sujet. Le regard du spectateur se concentre alors instinctivement sur le visage qui est la partie la plus claire de l’image.

Le maquillage :
Le choix du type de maquillage est par définition subjectif (lourd / léger), l’important est que le visage n’ait pas la peau brillante.
On peut éliminer cette brillance par un léger voile de poudre matte, en revanche il faudra l’appliquer non seulement sur le visage, mais également sur les oreilles et le cou (ou le décolleté). Sans ça, des différences de tons de peau apparaîtront à l’image.

Les défauts ne cachent pas avec le maquillage, sauf si vous avez un véritable make-up artist (maquilleur pro). Il est donc inutile, avec le numérique, de tenter de couvrir les boutons, cicatrices et autres défauts de peau. Vous pouvez le faire très facilement en retouche, d’une part, et en plus cela donnera un gros aplat tout aussi disgracieux.

Une fine couche de poudre est suffisante pour corriger les imperfections de la peau. Vous pouvez compenser par un éclairage bien pensé et des cadrages qui diminuent l’importance des détails disgracieux.

Pour finir, l’art du portrait est avant tout de faire passer une émotion au travers du visage. La meilleure technique photo ne pourra rien si le modèle n’est pas à l’aise et naturel. Il n’est pas rare qu’un temps d’adaptation soit nécessaire au modèle pour s’habituer à la présence de l’objectif.

Afin de l’aider à se sentir à l’aise, parlez au modèle, demandez-lui de vous raconter des blagues, de vous parler de lui et de ses passions. Il sourira et ses yeux brilleront à l’évocation de ce qui le rend heureux.

En parallèle, commencez votre séance en montant des objectifs de longue focale, ce qui vous obligera à vous placer à une distance raisonnable qui intimidera moins le modèle.
A mesure que votre séance avance et que le modèle se détend, vous pouvez utiliser des focales plus courtes et vous rapprocher.

Avec ces conseils, vous voilà paré pour réaliser des jolis portraits… Alors à vos modèles !

The following two tabs change content below.
G. Sansonne
Passionné de photo, de belles images, de jolies rencontres, je mets mon savoir faire et ma créativité au service de ceux qui recherchent une image qui leur correspond. J'aime aussi apporter mon assistance aux modèles souhaitant apprendre à poser, mais aussi aux photographes voulant peaufiner leur technique. Alors si vous souhaitez fixer un événement important de votre vie ou avoir des photos pour votre carrière professionnelle, c’est avec plaisir que je vous rencontrerai afin de répondre à vos attentes.
G. Sansonne

Derniers articles parG. Sansonne (voir tous)

Il n'y a pas de commentaires